Bilan de mi-mandat du groupe Osons Albertville

Regrettable jeu de piste…
Il fallait être motivé pour assister à la réunion de mi-mandat du groupe Osons ce vendredi 31 mars. En effet, en fin d’après-midi, alors que nous allions chercher les clés de la salle Marinette Moulin, dans la maison de quartier du Champ de Mars, il nous a été dit que la salle avait fait l’objet d’une double réservation, par erreur, et que nous devions renoncer pour nous installer dans une autre salle, au 88 bis rue de la République !
Et tant pis si notre réservation était antérieure, tant pis si les annonces dans la presse et sur les réseaux sociaux invitaient le public au Champ de Mars, on nous a proposé une affichette de fortune invitant les gens à rebrousser chemin pour se rendre au centre ville…
C’est dans la pelouse de la maison de quartier que nous avons reçu les journalistes pour notre conférence de presse, avant de rejoindre le « 88 bis ».
Nous ne saurons jamais combien de personnes auront finalement renoncé à nous rejoindre à l’issue de ce regrettable jeu de piste, mais c’est devant une salle tout de même bien garnie que nous avons tenu notre réunion, merci aux courageux pour leur ténacité !

Un beau moment d’échanges
Cette réunion, nous l’avons voulue riche en échanges, interactive. Tout le contraire de ce à quoi nous avons pu assister lors des réunions de mi-mandat organisées par le Maire : deux heures de logorrhée descendante en mode auto-satisfaction, avec des diapositives redondantes : de quoi décourager toute question ou intervention…
Lorsque l’on veut écouter les gens et les laisser parler, ça marche ! En témoigne notre réunion ponctuée de questions, de témoignages, à l’appui d’un bilan que nous avons voulu synthétique et percutant.
Sur la méthode, associant improvisation, impréparation et illusion, sur la réalité des réalisations et la valse des projets, sur les dossiers à suivre et les enjeux de demain… y compris à l’échelle de la nouvelle agglomération, un large tour d’horizon a été fait. Nous n’avons pu répondre à toutes les questions, car la rétention d’information et l’absence de transparence font aussi partie des méthodes de gouvernance locale. Mais nous nous sommes engagés à poursuivre notre mission avec vigilance. Merci à tous les intervenants et à tous ceux qui, par leur présence, ont fait de cette réunion un vrai beau moment de démocratie.
Retrouvez l’édition spéciale mi-mandat de OA! le journal en cliquant ici.
Si vous souhaitez disposer d’exemplaires papier, un simple mail à contact@osonsalbertville.fr et ils seront livrés dans votre boite !